BIENVENUE

COMMENT TOUT ÇA A COMMENCÉ?

AVANT D'OUBLIER COMPLÈTEMENT....Ou....LA FIN DE L'EN PREMIER

À Danielle Chantal Michèle Marc

À Jean-Christophe et Raphael, à Marie-Lou, à Évelyne (de regrettée mémoire) et Josée-Anne et Marjolaine et Rose et Charlotte, à Arianne et Médéric

Aux étoiles dont la lumière ne nous est pas encore parvenue


Il est 14hre le mardi 14 août 2001; j'ai un oeil en compote à cause d'une opération pour tenter de le sauver suite à un décollement de rétine. Voilà l'occasion d'entreprendre ce à quoi je songeais depuis longtemps, partager mes souvenirs, mettre sur papier ce que je connais de mes ancêtres et des vôtres. C'est tout un chantier sur lequel je continuerai de travailler, particulièrement une fois la retraite venue...

Quand j'étais enfant, la vie était simple; très simple et très compliquée à la fois. Simple parce que dénuée de toute technologie ; compliquée, parce que ramenée pour beaucoup de personnes à une sorte de combat pour la survie. Toujours est-il qu'en absence de Nintendo, d'Internet et même d'électricité, nous avions le temps; le temps pour vivre, le temps pour partager, le temps pour nous raconter.

À cette époque, la mémoire orale occupait beaucoup de place. Je me souviens que les amis et parents proches de mes grands-parents maternels venaient les visiter à l'occasion ( mes grands-parents demeuraient chez-nous ). Ils passaient alors des heures à se remémorer le passé, le leur et celui qu'on leur avait raconté. Ainsi, je me souviens qu'on faisait parfois référence à la vie du temps de Magrée (Margaree Valley, en Nouvelle-Écosse);or, je sais maintenant que Margaree Valley faisait partie de la vie de leurs grands-parents...ou même de leurs arrières grands-parents.

Mes enfants n'auront pas connu le même bonheur, celui d'entendre les aînés se raconter. Quand à mes petits enfants, j'arrive à peine à les voir une fois ou deux par année, et même là , je passe en second, après le jeu Nintendo, Internet et le canal Télétoon. Ça ne me rend pas amer, mais je me suis dit qu'un jour, en devenant plus vieux, lorsque le crépuscule se pointera, peut-être qu'eux aussi ressentiront le besoin de savoir un brin du passé.

Éventuellement, je continuerai ce texte en vous parlant du passé, le mien, du "MOI, DANS MON TEMPS..."(voir la section HISTOIRE) si justement la mémoire ne me laisse pas tomber.

POUR CELLES ET CEUX QUI ME CONNAISSENT PEU...OU PAS DU TOUT

Je suis né aux Iles-de-la-Madeleine, en 1946 (mes parents m'ont probablement tricoté pour célébrer l'armistice), de Ariste Miousse et Marguerite Déraspe. Si vous voulez en savoir un peu plus sur ma généalogie, consultez les pages spécifiques sur le sujet.

En vous promenant sur ce site, vous constaterez que je suis amateur de photographie...sans prétention cependant. J'ai hérité cette passion de mon père qui faisait aussi de la photo en amateur; imaginez le petit bonhomme dans la chambre noire voir apparaître un dessin sur un carton blanc qu'on plonge dans un bac d'acide.

J'ai de l'eau salée dans les veines...la mer sera toujours pour moi un sujet privilégié. J'aime aussi photographier la nature, la vie quoi. J'ai plus de difficulté avec les personnes; il faut une mise en scène, amener les sujets à se présenter au naturel, et je n'ai cette facilité.

Quoi vous dire d'autre? je suis père de 4 enfants, 3 filles et un garçon, nés entre 1967 et 1974. Mes enfants m'ont fait la joie de me donner, à date, 10 petits enfants, nés entre 1991 et 2009.

J'ai une guitare depuis l'âge de 12 ans, mais je n'en ai jamais vraiment joué; j'avais l'oreille juste et un registre vocal agréable à ce qu'on m'a toujours dit, mais peu de capacité vocale. Malheureusement, depuis 2008, une sale maladie, la sarcoidose, m'a enlevé mes dernières prétentions en la matière.

Bâtir ce site, ce fut d'abord pour moi une sorte de défi; j'ai toujours adoré les défis, j'ai toujours adoré apprendre en autodidacte. Et puis, j'avais le goût de faire partager au plus grand nombre ma passion pour la mer, la mer en photos...et aux miens, leur faire partager ce que je connais de mes ancêtres, de leur généalogie, mais aussi du cadre général de vie de leur époque...et de la mienne il va sans dire.